un nouveau dispositif: les emplois d’avenir professeurs

Publié le 27 août 2012 par

Le gouvernement propose un nouveau dispositif : les emplois d’avenir professeurs.

 

Le projet de loi a obtenu un avis favorable du Conseil supérieur de l’Education (CSE) et devrait être Il discuté au Parlement « dans la deuxième quinzaine de septembre » selon le premier ministre.

 

Pourquoi ?

Force est de constater un diminution des vocations surtout depuis la mastérisation.  Les emplois d’avenir professeur sont envisagés comme un « pré-recrutement » destinée à permettre à des jeunes qui ne peuvent aller jusqu’en master pour des raisons financières à s’engager dans cette voie. Le but est d’enrayer la crise des vocations.

 

Pour qui ?

Ces emplois sont destinés à des étudiants boursiers de l’enseignement supérieur dès la deuxième année de licence qui se destinent au professorat. Ces recrutements seront soumis à condition. Selon la proposition de loi, les emplois d’avenir professeur seront réservés

  • aux jeunes inscrits en deuxième année de licence, âgés de 25 ans au plus;
  • en priorité aux jeunes effectuant leurs études dans les académies ou dans les disciplines connaissant des besoins particuliers de recrutement et résidant dans les zones urbaines sensibles (…) ou ayant effectué tout ou partie de leurs études secondaires dans un établissement implanté dans ces zones ou relevant de l’éducation prioritaire »;
  • aux boursiers de l’enseignement supérieur qui s’engagent à suivre une formation initiale dans un établissement d’enseignement supérieur et à se présenter à un concours de recrutement des corps enseignants de l’Éducation nationale.

 

Combien de postes ?

Le gouvernement prévoit 6 000 postes par an sur trois ans.

 

Comment ?

Les modalités de candidature, de recrutement n’ont pas encore été détaillées. Cependant il est précisé par le projet de loi que:

  • les bénéficiaires de l’emploi d’avenir professeur « sont recrutés par les établissements publics locaux d’enseignement », bénéficient d’un contrat « de droit privé »;
  • une « convention entre l’étudiant, l’employeur et l’établissement l’enseignement supérieur dans lequel le bénéficiaire effectue ses études » sera rédigée. « La demande d’aide à la formation et à l’insertion professionnelle décrit le contenu du poste proposé, son positionnement dans l’organisation de l’établissement d’affectation, ainsi que les compétences dont l’acquisition est visée pendant la période en emploi d’avenir professeur. Elle mentionne la formation dans laquelle est inscrit le jeune concerné et le ou les concours de recrutement des corps enseignants de l’Éducation nationale auxquels il se destine. »
  • «l’’emploi d’avenir professeur prévoit une durée hebdomadaire inférieure à la durée légale du temps de travail dans la limite d’un plafond défini par décret. Le contrat de travail peut prévoir que la durée hebdomadaire peut varier sur tout ou partie de la période couverte par le contrat. »

 

Pour quoi faire ?

« Les missions qui seront confiées aux bénéficiaires ont vocation à évoluer au fur et à mesure de la montée en compétence des étudiants afin que ceux-ci se rapprochent progressivement du métier d’enseignant auquel ils se destinent. Ainsi, pour les jeunes entrant dans le dispositif, les activités concernées pourront prendre la forme de missions péri-éducatives. Au bout de trois ans, les étudiants seront davantage en mesure d’assurer des fonctions pédagogiques, tout en étant accompagnés par un tuteur (ce dernier pourra être issu de l’établissement scolaire dans lequel ils travaillent ou de l’établissement d’enseignement supérieur où ils étudient) ». Ils peuvent exercer leurs fonctions dans l’établissement qui les a recrutés, dans un ou plusieurs autres établissements, ainsi que dans une ou plusieurs écoles.

 

Pour ceux intéressés par ces postes il convient de guetter les information du ministère au cours du mois de septembre. Nous vous tiendrons informés.

 

6 Réponses à un nouveau dispositif: les emplois d’avenir professeurs

  1. Je trouve aussi le fait d’etre non boursier de ne pas pouvoir beneficier de ce dispositif qui permet d’etre sur le terrain.j’espere que ca changera


  2. Bonjour,
    les emplois d’avenir sont bien réservés aux élèves boursiers, étant étudiante en L2 je suis allée me renseigner aujourd’hui et n’étant pas boursière l’on m’a dit que je ne pouvais pas en bénéficier. Je trouve cela vraiment injuste, ce n’est pas parce que l’on n’est pas boursier que l’on peut aisément aller jusqu’au master !! j’étais vraiment enchantée à l’idée de suivre mes études en même temps que passer du temps en situation réelle en classe qui m’aurait apporté l’expérience que ne donne pas le master.


  3. Et bien entendu rien pour ceux qui ne sont pas boursiers…Pffff, et moi qui ne dépasse chaque année que de quelques euros…c’est comme avant avec les postes de surveillants, quoi, puis les gens comme moi, ménages et tout le reste.
    Enfin bon l’avantage est quand même que ça va rééquilibrer parce qu’il faut quand même être conscient du fait qu’en reculant le plus possible l’entrée dans le métier, on éloigne une certaine catégorie de candidats non pas par les compétences mais par le fric…Car soit on est français moyen sans bourses et c’est hard, soit on a les moyens, soit on est boursier et c’est quand même très hard de faire des études aussi longues…Bref. Bonne chance et bon courage à tous!


    • Vincent Collin Vincent Collin à dit :

      En réponse à : Marieb

      Bonsoir
      Les emplois avenir professeurs sont prévus principalement pour les boursiers mais pas exclusivement.
      Il faudra attendre janvier pour les premiers recrutements.


  4. Donc ceux qui ont validé le master enseignement primaire et qui attendent d’avoir le concours pour pouvoir exercer le métier de professeur des écoles ne pourront pas prétendre à ces postes parce qu’ils ne sont pas étudiants?


    • Vincent Collin Vincent Collin à dit :

      En réponse à : Mousse

      A la lumière du projet de loi c’est cela.
      Il s’agit en fait d’emplois réservés à des étudiant(e)s s’engageant à passer les concours et boursiers.
      Le texte n’a pas encore été voté et peut être amendé.
      Nous vous tiendrons au courant sur ce site.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *