Le nouveau CRPE

Publié le 20 avril 2013 par

L’arrêté fixant les modalités d’organisation du CRPE nouvelle formule a été publié sur le site du ministère: cliquez ici.

 

Deux épreuves écrites

Le niveau attendu correspond à celui exigé par la maîtrise des programmes de collège. Les épreuves d’admissibilité portent sur le français et les mathématiques.

 

  • Epreuve écrite de français.

3 parties:

  1. La production d’une réponse, construite et rédigée, à une question portant sur un ou plusieurs textes littéraires ou documentaires.
  2. Une partie portant sur la connaissance de la langue (grammaire, orthographe, lexique et système phonologique) ; le candidat peut avoir à répondre à des questions de façon argumentée, à une série de questions portant sur des connaissances ponctuelles, à procéder à des analyses d’erreurs-types dans des productions d’élèves, en formulant de s hypothèses sur leurs origines.
  3. Une analyse d’un dossier composé d’un ou plusieurs supports d’enseignement du français, choisis dans le cadre des programmes de l’école primaire qu’ils soient destinés aux élèves ou aux enseignants (manuels scolaires, documents à caractère pédagogique), et de productions d’élèves de tous types, permettant d’apprécier la capacité du candidat à maîtriser les notions présentes dans les situations d’enseignement.

L’épreuve est notée sur 40 points : 11 pour la première partie, 11 pour la deuxième et 13 pour la troisième ; 5 points permettent d’évaluer la correction syntaxique et la qualité écrite de la production du candidat. Une note globale égale ou inférieure à 10 est éliminatoire. Durée de l’épreuve : quatre heures.

 

  • Epreuve écrite de mathématiques.

3 parties:

  1. Une première partie constituée d’un problème portant sur un ou plusieurs domaines des programmes de l’école ou du collège, ou sur des éléments du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, permettant d’apprécier particulièrement la capacité du candidat à rechercher, extraire et organiser l’information utile.
  2. Une deuxième partie composée d’exercices indépendants, complémentaires à la première partie, permettant de vérifier les connaissances et compétences du candidat dans différents domaines des programmes de l’école ou du collège. Ces exercices pourront être proposés sous forme de questions à choix multiples, de questions à réponse construite ou bien d’analyses d’erreurs-types dans des productions d’élèves, en formulant des hypothèses sur leurs origines.
  3. Une analyse d’un dossier composé d’un ou plusieurs supports d’enseignement des mathématiques, choisis dans le cadre des programmes de l’école primaire qu’ils soient destinés aux élèves ou aux enseignants (manuels scolaires, documents à caractère pédagogique), et productions d’élèves de tous types, permettant d’apprécier la capacité du candidat à maîtriser les notions présentes dans les situations d’enseignement.

L’épreuve est notée sur 40 points : 13 pour la première partie, 13 pour la deuxième et 14 pour la troisième. 5 points au maximum peuvent être retirés pour tenir compte de la correction syntaxique et de la qualité écrite de la production du candidat. Une note globale égale ou inférieure à 10 est éliminatoire. Durée de l’épreuve : quatre heures.

 

Deux épreuves orales

  • Mise en situation professionnelle dans un domaine au choix du candidat

Cette épreuve vise à évaluer les compétences scientifiques, didactiques et pédagogiques du candidat dans un domaine d’enseignement relevant des missions ou des programmes de l’école élémentaire ou de l’école maternelle, choisi au moment de l’inscription au concours parmi les domaines suivants : sciences et technologie, histoire, géographie, histoire des arts, arts visuels, éducation musicale, instruction civique et morale.

Le candidat remet préalablement au jury un dossier de dix pages au plus, portant sur le sujet qu’il a choisi. Ce dossier pourra être conçu à l’aide des différentes possibilités offertes par les technologies de l’information et de la communication usuelles, y compris audiovisuelles (format « Compact Disc »). Il est adressé au président du jury sous format papier accompagné le cas échéant d’un support numérique « Compact Disc », dans un délai et selon des modalités fixées par le jury.

Ce dossier se compose de deux ensembles :

– une synthèse des fondements scientifiques relatifs au sujet retenu ;

– la description d’une séquence pédagogique, relative au sujet choisi, accompagnée des documents se rapportant à cette dernière.

L’épreuve comporte :

– la présentation du dossier par le candidat (vingt minutes) ;

– un entretien avec le jury portant, d’une part, sur les aspects scientifiques, pédagogiques et didactiques du dossier et de sa présentation, et, d’autre part, sur un élargissement et/ou un approfondissement dans le domaine considéré (quarante minutes), pouvant notamment porter sur sa connaissance réfléchie des différentes théories du développement de l’enfant.

L’épreuve est notée sur 60 points: 20 points pour la présentation du dossier par le candidat, 40points pour l’entretien avec le jury.

 

  • Entretien à partir d’un dossier.

L’épreuve comporte deux parties.

La première partie permet d’évaluer les compétences du candidat pour l’enseignement de l’éducation physique et sportive (EPS), ainsi que sa connaissance de la place de cet enseignement dans l’éducation à la santé à l’école primaire.

La deuxième partie de l’épreuve vise à apprécier les connaissances du candidat sur le système éducatif français et plus particulièrement sur l’ école primaire (organisation, valeurs, objectifs, histoire et enjeux contemporains), sa capacité à se situer comme futur agent du service public (éthique, sens des responsabilités, engagement professionnel), ainsi que sa capacité à se situer comme futur professeur des écoles dans la communauté éducative.

  1. Première partie : Le jury propose au candidat un sujet relatif à une activité physique, sportive et artistique (APSA) praticable à l’école élémentaire ou au domaine des activités physiques et expériences corporelles réalisables à l’école maternelle. Le sujet pourra être présenté à l’aide des différentes possibilités offertes par les technologies de l’information et de la communication usuelles, y compris audiovisuelles. Le sujet se rapporte soit à la progression au sein d’un cycle d’activités portant sur l’APSA ou la pratique physique et corporelle considérée, soit à une situation d’apprentissage adossée au développement d’une compétence motrice relative à cette même APSA ou pratique physique et corporelle. Le candidat expose ses réponses (dix minutes) et s’ entretient avec le jury (vingt minutes). Le jury élargit le questionnement aux pratiques sportives personnelles du candidat ou encore au type d’activités sportives qu’il peut animer ou encadrer.
  2. Deuxième partie : Elle consiste en un exposé du candidat (quinze minutes) à partir d’un dossier de cinq pages maximum fourni par le jury et portant sur une situation professionnelle inscrite dans le fonctionnement de l’école primaire, suivi d’un entretien avec le jury (trente minutes). L’exposé du candidat présente une analyse de cette situation et des questions qu’elle pose, en lui permettant d’attester de compétences professionnelles en cours d’acquisition d’un professeur des écoles. L’entretien permet également d’évaluer la capacité du candidat à prendre en compte les acquis et les besoins des élèves, en fonction des contextes des cycles de l’école maternelle et de l’école élémentaire, et à se représenter de façon réfléchie la diversité des conditions d’exercice du métier, ainsi que son contexte dans ses différentes dimensions (classe, équipe éducative, école, institution scolaire, société), et les valeurs qui le portent dont celles de la République.

Durée de la préparation : trois heures ; durée totale de l’épreuve : une heure et quinze minutes. L’épreuve est notée sur 100. 40 points sont attribués à la première partie ; 60 sont attribués à la deuxième partie dont 20 points pour l’exposé et 40 pour l’entretien.

654 Réponses à Le nouveau CRPE

  1. Marion à dit :

    Je me suis inscrite au CRPE 2016. Mais je n’ai qu’une licences Sciences de l’éducation. Je veux m’inscrire en Master.
    Ma question : Si je suis reçu au concours mais n’ayant pas le master est ce que mon concours reste « validé » le temps que je passe le Master ?
    Merci pour votre réponse


    • Vincent Collin Vincent Collin à dit :

      En réponse à : Marion

      Bonjour
      Si je comprends bien, vous avez passé le CRPE cette année alors que vous n’avez pas d’inscription en M1.
      En cas de réussit au concours j’ai le regret de vous dire qu’elle sera invalidée car vous n’aviez pas le niveau requis pour le passer. La vérification se passe a posteriori ce qui génère souvent des déconvenues. Vous perdrez donc le bénéfice du concours.
      Lire les conditions de passage ici.
      « Condition de titre ou de diplôme

      Le candidat doit :

      être inscrit en première année d’études (M1) en vue de l’obtention d’un master ou d’un titre ou diplôme reconnu équivalent par le ministre chargé de l’éducation,
      ou justifier des conditions pour s’inscrire en dernière année d’études en vue de l’obtention d’un master ou d’un titre ou diplôme reconnu équivalent par le ministre chargé de l’éducation,
      ou être inscrit en dernière année d’études en vue de l’obtention d’un master ou d’un titre ou diplôme jugé équivalent par le ministre chargé de l’éducation,
      ou justifier d’un master (M2) ou d’un titre ou diplôme reconnu équivalent par le ministre chargé de l’éducation (titre ou diplôme classé au niveau I du répertoire national des certifications professionnelles ou sanctionnant un cycle d’études post secondaires d’au moins cinq années).

      Il est reconnu justifier de la condition de titre ou de diplôme s’il a ou a eu la qualité :

      de fonctionnaire titulaire dans un corps de personnels enseignants ou d’éducation,
      ou de maître contractuel des établissements d’enseignement privés sous contrat admis définitivement à une échelle de rémunération.

      Les mères ou pères d’au moins trois enfants et les sportifs de haut niveau sont dispensés de diplômes. »


  2. Eiliane à dit :

    Bonjour. Comment savoir si tous les justificatifs sont ok? S’ils ont été vérifiés? Je suis admise je pensais que c’était bon. Ouf! fini mais non on va peut être me dire que ça ne l’est plus!!!! grrrr!


    • Vincent Collin Vincent Collin à dit :

      En réponse à : Eiliane

      Les Rectorats vérifient souvent les attestations et les diplômes a posteriori.
      Cela veut dire que votre admission n’est valide que SOUS RESERVE que vous puissiez satisfaire aux conditions du concours.


  3. Charlène à dit :

    Bonjour,

    Je passe les écrits du CRPE 2014 la semaine prochaine. Je suis titulaire d’un master 2 obtenu en Belgique : comment savoir si je dois demander une équivalence en France ou si il est directement recevable ?
    De plus, savez-vous quand (et comment) nous devons fournir ce type de justificatif (diplôme, AFPS, brevet de natation) ? Il est dit « lors de la publication des résultats de l’admissibilité » mais quel sera le délai et où faudra-t-il les envoyer ?

    Merci par avance


    • Vincent Collin Vincent Collin à dit :

      En réponse à : Charlène

      La plupart du temps les diplômes et attestations sont vérifiées à posteriori lors des oraux ou même après les résultats définitifs. Si les justificatifs ne sont pas aceptés (hors délai, diplôme non reconnu) votre admission au concours est annulée.
      Un Master obtenu en Belgique est reconnu. Renseignez vous toutefois au Rectorat pour savoir s’il ne faut pas l’accompagner d’un autre document mais je ne le pense pas


  4. Bonjour,
    étant inscrite au concours externe et au 3° concours, je souhaitais savoir si un des concours permettait une reprise d’ancienneté du privé et pouvait impacter le niveau de salaire une fois titularisée ?
    En effet, j’ai travaillé plus de 9 ans dans le privé et je souhaitais savoir si on repartait de zéro sur les échelons des fonctionnaires de l’éducation.
    Il m’avait semblait avoir lu ou entendu quelque part que le 3° concours permettait cette reprise d’ancienneté (mais pas le concours externe). Mais je n’arrive plus à retrouver l’info.
    D’autres me disent qu’il n’y a pas de différence entre l’entrée par le concours externe et le 3° concours. Qu’on repartirait du début.
    Si vous en savez plus ou si vous avez des liens qui fournissent ce type d’info
    merci pour votre retour


    • Vincent Collin Vincent Collin à dit :

      En réponse à : Lili

      Bonjour
      Plutôt que de vous induire en erreur je préfère vous dire que je n’ai pas la réponse sûre. La reprise d’ancienneté fonctionne pour les fonctionnaires d’un autre corps et pour les agents ayant travaillé dans le service public. Il semble que cela fonctionne aussi pour les salariés du privé.
      La reprise de l’ancienneté s’effectue lors de la nomination de l’agent en qualité de stagiaire, et elle est différente selon le grade de nomination de l’agent ou sa catégorie A, B ou C.
      La demande de reprise d’ancienneté doit être présentée dans un délai de 6 mois à compter de la nomination, accompagnée de toutes les pièces justificatives.
      La reprise d’ancienneté des services privés exercés antérieurement à l’entrée en fonction est égale à la moitié de la durée de travail et s’effectue sur la base de la durée maximale exigée pour chaque avancement d’échelon.
      Il semblerait qu’un décret de 2005 précise les choses.
      Pour votre cas il me semble donc que vous aurez une reprise d’ancienneté quel que soit le concours mais je n’en suis pas sûr à 100%. En tout cas je n’ai jamais entendu parler de distinction selon le concours.
      Avez-vous contacté le service des personnels du Rectorat pour poser la question?


  5. helene à dit :

    Bonjour,

    Ton message, nina, m’inquiète beaucoup. Tu as « reçu » ta convocation ? Logiquement il faut juste l’imprimer non ? Je n’ai rien reçu du tout et ça m’inquiète beaucoup. Est-ce que certaines académies l’envoie et d’autres les mettent en téléchargement sur internet ? Sinon, je crois que j’ai un gros gros problème… 🙁 🙁


    • Vincent Collin Vincent Collin à dit :

      En réponse à : Helene

      Certaines académies sont plus ou moins rapides!
      Mais contactez au cas ou le service des concours.


  6. campos à dit :

    Bonjour,
    j’ai eu le CRPE en 2013, et je suis actuellement en report de stage car je n’avais pas validé toutes les UE de mon M2. Je dois encore passer ma soutenance et la valider afin d’être titulaire du master.
    Savez-vous quelle est ma date butoir concernant la validation de mon m2 ?
    Je n’ai encore recu aucune information concernant ma rentrée en 2014, dois-je m’en inquiéter ?
    Savez-vous comment mon cas va-t-il être traité ? Vont-ils tenir compte de mon classement concernant les vœux d’affectation (je sais déjà mon département) ? Est-il certain que je rentrerai en tant que stagiaire ?
    Enfin, y a-t-il une démarche particulière à faire ?
    Je vous remercie d’avance pour l’attention que vous porterez ce mail.


    • Vincent Collin Vincent Collin à dit :

      En réponse à : Campos

      Il faut que vous puissiez valider votre M2 avant la rentrée de septembre.
      Comme les jury de master ont lieu vers juin je vous conseille de prendre contact avec votre directeur de mémoire pour lui indiquer que vous souhaitez soutenir.
      Il serait utile aussi de prendre contact avec le Rectorat (service des concours ou service des personnels du 1er degré) pour vous enquérir des modalités de la rentrée.
      Selon l’académie et les choix opérés vous serez soit à mi temps en classe avec complément de formation en ESPE soit à plein temps.


  7. Madeline à dit :

    Bonjour,
    Titulaire d’un Master 2 PE, je me prépare aux épreuves d’admissibilité du CRPE. Je voulais savoir quelle sera ma situation en septembre 2014, si je suis admise en juillet. Serais-je rémunérée ? Aurais-je des cours ?

    Merci.


    • Vincent Collin Vincent Collin à dit :

      En réponse à : Madeline

      Vous serez nommée fonctionnaire stagiaire rémunérée à 100%: c’est ce dont on est sur.
      Devrez vous travailler à temps plein, à mi-temps (avec un complément de formation) ou selon une formule intermédiaire entre le mi-temps ou le plein temps: on ne sait pas encore pour le moment.


  8. Bonjour,
    J’ai reçu ma convocation pour les écrits dans 15 jours (déjà!) et j’ai pu constater en annexe des informations complémentaires concernant le dossier qui sera à expédier pour mon l’oral (si je suis admissible )
    il nous informe une certaine typographie. Mon dossier est fait en 2 parties: 1 version prof, l’autre version support pour élève avec une écriture cursive. Si je maintiens cette typo, vais-je perdre des points? est-ce éliminatoire?
    merci pour votre réponse


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *