Informations CRPE

Les études pour devenir professeur des écoles vont depuis quelques années jusqu’au Master. La réforme 2013 a créé les masters « MEEF, 1er degré » qui préparent spécifiquement au professorat des écoles. Il s’agit de comprendre la logique « mastérisation ».

Choisir son Master



Vous comptez vous inscrire dans un Master. Un certain nombre d’IUFM, en lien avec leur université de rattachement, proposent des offres de formation, mais d’autres universités peuvent aussi proposer une offre, indépendamment des IUFM. Les cursus permettant de préparer aux métiers de l’enseignement seront donc très nombreux et diversifiés.

Il convient donc de s’informer, trier et comparer les informations pour ensuite arrêter son choix. Cet article pour but d’aider les futurs candidats à un Master à se poser les bonnes questions… et à repérer ou trouver les réponses.

Choisir c’est identifier au mieux les caractéristiques des Masters visés.

Anticipez vos recherches, et renseignez-vous mais prenez soin de au maximum de diversifier vos sources d’information, de faire attention aux idées reçues. En matière d’orientation, ce qui est bon pour un autre n’est pas forcément bon pour vous. Que l’on décide de mener ce travail seul ou avec l’aide de professionnels, se repérer dans la jungle des formations supérieures nécessite d’y consacrer du temps.

 

1 Ou trouver les informations ?

Le panorama des offres de Masters « enseignement » proposés par les universités.

 

La principale difficulté dans vos recherches viendra du fait que ces Masters sont en train de se monter et en pleine évolution. Une première promotion d’étudiants les ont testés : sollicitez leur avis. Vous ne disposerez pas de précieuse données : les taux de réussite, le pourcentage d’insertion professionnelle…

Ceci dit allez sur les sites web des universités et plus particulièrement des IUFM. La plupart d’entre eux ont prévu des liens qui renvoient à des informations sur les « Master professeur des écoles. ».

En plus des sites Internet, il est recommandé de joindre le (la) responsable de formation pour avoir plus d’informations sur les contenus des enseignements.

N’oubliez pas les contacts possibles lors des Journées Portes Ouvertes, des Journées Master, des réunions d’information.

Essayez d’obtenir les informations les plus précises possibles. A ce titre il faut que vous puissiez avoir accès à la maquette du Master. Il s’agit du document transmis au Ministère et qui a permis l’habilitation. Ce document est certes un peu abscond mais c’est une mine d’informations. Procurez-vous aussi, si elle existe la plaquette de présentation du diplôme.

 

2 Sur quels critères se fonder ?

Trois principaux paramètres peuvent guider votre choix :

 

  • La polyvalence des enseignements proposés

Le Master proposé dispense-t-il des enseignements concernant l’ensemble des disciplines nécessaires 1) pour passer le concours, 2) pour enseigner ?

Ce Master propose-t-il pour chaque discipline 1) des remises à niveau disciplinaires, 2) une formalisation à la didactique de la discipline ?

 

  • La formation professionnelle

Le Master fait-il une part suffisante à la formation professionnelle ?

Y-a-t-il suffisamment de stages ? Ces stages sont-ils répartis sur les deux années ? Sont-ils variés ? A ce titre l’idéal serait deux stages d’observation et de pratique accompagnée en M1, si possible l’un en maternelle, l’autre en élémentaire, et au moins un gros stage en responsabilité en M2.

La formation professionnelle ne doit pas se cantonner à la mise en stage. Ce master inclut-il des séances de préparation de stage, de retour de stage, d’analyse des pratiques ? Des cours concernant la pédagogie, la gestion d’une classe sont ils prévus ? Qui les dispense ? Des professionnels du terrain participent-t-ils à ces cours ?

Enfin des enseignements sont-ils prévus pour étudier les programmes ? Pour vous apprendre à concevoir des séances et des activités d’élèves ?

 

  • Les préparations au concours

Le Master inclut-il de façon explicite des éléments de préparation aux quatre épreuves du concours ? Des UE spécifiques sont-elles prévues pour la préparation aux concours ? Des concours blanc sont-ils prévus ? Combien ? Quand ? Dans les conditions du concours ?

Veillez à ce que vous puissiez passer des « oraux blancs » dans les conditions du concours c'est-à-dire avec le même temps de préparation, individuellement devant un ou plusieurs membre d’un « jury fictif ».

 

  • Et aussi
  • Encadrement

Il est important de s’assurer de l’équilibre de l’équipe pédagogique notamment de la présence de professionnels du terrain (maitres formateurs, conseiller pédagogiques, professeurs des écoles) garants d’une formation professionnelle de qualité.

  • Individualisation de la formation

Il est indéniable que les dispositifs permettant une individualisation des enseignements apportent un plus considérable. Renseignez-vous pour savoir si un suivi individualisé (sous forme de tutorat, d’aide au choix d’UE ou de modules…) est envisagé. De même étudiez la maquette pour voir s’il est possible dans une certaine mesure de composer les enseignements que vous suivrez (options, UE libres…).

  • Recherche

Les différents Master vont proposer des modalités d’initiation à la recherche très variable d’un Master à l’autre. Etudiez-en la pertinence en vous posant une question fondamentale : quels éléments va m’apporter cette initiation à la recherche qui me permettront d’être plus efficace pour passer les concours et enseigner ? Il faudrait que cette formation mette l’accent sur la méthodologie, soit solide mais pas trop chronophage.

 

- Le coût : pour les Masters prévus par les Universités il ne faut s’acquitter que des droits d’inscription. Dans des organismes privés habilités à délivrer des Master le cout est supérieur.

 

- Le critère géographique : penser que cela peut avoir un impact sur l’origine géographique du réseau et des entreprises qui connaîtront le programme.

 

Nos conseils

Nous conseillons de suivre un master intégrant la dimension « métiers de l’enseignement ».

Les masters intégrant la dimension « métiers de l’enseignement », de par leurs contenus spécifiques, seront mieux adaptés à la formation des futurs enseignants en prévoyant une préparation effective à leurs métiers par des pratiques encadrées incluant des stages. Pour autant, ces masters devront aussi répondre au double objectif de préparer les étudiants au doctorat et de leur offrir un parcours qualifiant et professionnalisant de haut niveau.

Les informations dont nous disposons laissent présager que les Masters pour professeurs des écoles seront principalement portés par les IUFM qui pourront réinvestir le savoir-faire acquis les vingt dernière années.

 

3 Pour plus de renseignements

 

 

 

 

 

4 Choisir ses UE ou ses modules.

Certains Masters vont proposer des formations modulaires avec des choix. L’intérêt est que vous puissiez cibler par rapport à vos besoins. Ainsi si vous avez suivi une licence de mathématique il ne sera pas très productif que vous suiviez les modules de mise à niveau disciplinaires. Opérez vos choix par rapport à vos besoins et vos lacunes. Ce sera plus productif.

 

5 Se préparer c’est aussi penser au financement de son Master

Les étudiants peuvent demande de bénéficier de bourses à caractères sociaux :

  • bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux (constituer un dossier social étudiant DES auprès du CROUS de votre académie)
  • allocation d’étude : à demander auprès des services sociaux des CROUS.

Depuis la rentrée 2009, un dispositif complémentaire est mis en place par le ministère de l’Éducation nationale. Il se rajoute aux dispositifs déjà existants.

  • 12 000 bourses « au mérite » d’un montant maximum de 2 500 €, calculées en fonction du revenu fiscal de référence, sont attribuées sur critères académiques pour l’année de M2. Elles récompensent les étudiants ayant eu de bons résultats universitaires et aident ceux issus de milieu modeste à suivre les formations universitaires préparant aux métiers de l’éducation.
  • Des bourses de 1 424 € annuels sont réservées aux étudiants issus de familles modestes ayant droit à une bourse à caractère social de montant échelon 0 (montant égal à zéro)
  • Les stages en responsabilité font l'objet d'une gratification pouvant aller jusqu'à 3 000 € pour une durée de 108 heures.

Ajoutons les différents prêts :

  • Le prêt d’honneur concerne les étudiants qui ne peuvent bénéficier des bourses d’Etat ou les bourses de l’échelon O : à demander au service des bourses du CR
  • Le prêt bancaire : vous renseigner auprès des différentes banques pour des conditions les plus avantageuses.

 

Pour les aides, le site du CROUS

Consulter la page de référence sur le site du CNOUS et la rubrique « La vie étudiante » vous permettra de :

  • Faire une simulation d’aide
  • Connaître les aides Préparation aux concours
  • Connaître les conditions d’attribution des aides
  • Faire une demande d'aide